26
Sep
10

au nom des fils

Il a vraiment de la chance, Péchenard ! La loi sur la suppression  des allocations familiales aux parents qui ne tiennent pas leurs gosses, votée fin juin, ne s’applique qu’à l’absentéisme scolaire. Sinon, avec un fiston comme le sien, directeur de la police nationale ou pas, son compte était bon.

Car l’affreux jojo de 16 ans n’a pas fait les choses à moitié : une série de dérapages mal contrôlés sur les Champs-Elysées au guidon d’un scooter avec un bon coup dans le nez, c’est déjà risqué. Même quand on a la chance de s’appeler Mathieu plutôt que Mouloud. Mais aggraver son cas en menaçant les flics qui « font un boulot de cons » de les « muter à la circulation », c’est carrément périlleux. Il n’y a vraiment que le député Ciotti, porte-flingue sécuritaire du gouvernement, pour trouver le récit de ces exploits dans « Le Parisien » « dégueulasse ». Et pour plaider, l’oeil humide, que « tout le monde peut avoir des problèmes avec ses enfants ».

Sauf que tout le monde n’a pas la chance d’avoir un papa grand patron de ceux qui se tapent le « boulot de cons », avec à sa botte un commissaire de police qui ordonne à ses troupes d’oublier l’histoire : « ça ne s’est pas passé », point barre ! Surtout que l’« ado turbulent », comme disent avec tendresse les syndicats flics si compréhensifs avec les djeunes, n’en est pas à son coup d’essai. C’est un dangereux récidiviste. L’agité s’était déjà fait repérer. Et « Le Canard » (20/02/08) avait narré son précédent fait d’armes.

Le 12 janvier  2008, dans le XVI, il avait grillé un feu rouge, au grand dam d’un piéton engagé avec une poussette sur un passage protégé, juché sur une mob dont il n’avait pas les papiers. Et sous le nez des flics. La totale !

l’arrogance n’attendant pas le nombre des années, le petit, du haut de ses 15 printemps, avait envoyé paître les poulets sur le thème : « j’m’en fous. J’paierai pas. Je suis le fils de mon père. »

Et il n’est pas le seul dans ce cas il faut rappeler celui de Jean Sarkosy. Après qu’un automobiliste avait eu la mauvaise idée de mettre sa voiture sur le chemin de son scooter en 2005, il était absous par la justice. Mieux, le conducteur de la voiture qu’il avait abîmée était condamné à lui verser 2000 euros pour procédure abusive. Ou encore, Edouard Fillon, qui (« Le Canard », 30/09/09) avait envoyé la moto d’une jeune femme mordre l’herbe avec le 4×4 familial. Et qui a toujours refusé de payer les dégâts causés au deux-roues de cette aide-ménagère. Mais, ça, c’est moins « dégueulasse » que les attaques contre Péchenard junior.

La police des polices vient, à cet effet, d’être mise sur le coup, avec la mission urgente de trouver le salaud qui a balancé l’affaire au « Parisien ». Et, attention, s’ils ne le trouvent pas, ils iront faire leur « métier de cons » « à la circulation ».

Le Canard Enchaîné du 22 septembre 2010

Publicités
31
Jan
10

le savoir-vivre….. d’après Boris Vian

La courtoisie, en réalité, n’est pas une vertu. En effet, elle ne s’attache qu’à cette épluchure, le langage. La véritable solution, ce n’est pas d’être courtois, c’est d’être gentil. Quand on est gentil, peu importe que l’on utilise un langage courtois ou non  : chacun s’y retrouve, c’est une question de convention. c’est ainsi que l’on peut dire, affectueusement, « ma bonne grosse gourde » à sa belle-mère, sans manquer aux règles d’une courtoisie familiale qui l’autorise à vous répondre, avec un sourire : « mon gendre, vous êtes une vraie tête de lard ». Ainsi, avant de répandre les règles d’une courtoisie de surface, prenons garde de réformer à fond les sentiments et les réflexes de ces messieurs-dames. On le voit, cela n’est pas près d’être réalisé.



28
Déc
09

NOËL EN FAMILLE

Tous les ans nous nous réunissons  pour fêter Noël. Nous « déboulons » avec conjoints, enfants et maintenant petits-enfants dans la maison familiale et bousculons dans une joyeuse pagaille la vie tranquille de nos parents…. Cette année, nous étions 29 !

Comme dans toutes les familles, il y a parfois des tensions, des disputes, des jalousies avouées ou tues, mais ce soir là, chacun met de côté ses griefs afin que la fête soit réussie et que Papa et maman soient heureux de nous voir unis.

………….La suite en images

Pour la joie des petits et des grands, le Père Noël est passé à minuit et la fête a duré jusqu’à l’aube.




22
Nov
09

LA HONTEUSE MÉDAILLE D’OR DE NOS CHERCHEURS

CHAMPION DU MONDE ! Mais personne n’en parle …

Au classement de l’institut (espagnol) SCImago, qui recense le nombre  de publications d’articles scientifiques dans des revues de haut niveau, notre CNRS national vient d’être classé premier parmi 2000 organismes de recherche. Loin devant Harvard, Oxford, la Nasa ou IBM.

Alors, cocorico devant ce fleuron de notre identité nationale ? Surtout pas. Ni Sarko, ni la ministre Pécresse, ni le CNRS lui-même ne se sont fendus du moindre communiqué. Tandis que le classement de Shanghaï qui dissèque la faiblesse de nos facs en matière de recherche, fait, chaque année, l’objet de concours d’autoflagellation gouvernementale … Sarko a même mis au point un numéro sur ces chercheurs publics français qui sont des pantouflards, des paralysés de la publication qui travaillent dans des planques « où il y a de la lumière et (où) c’est chauffé » (sic). Difficile aujourd’hui, après de tels discours, de se féliciter de la première place du CNRS.

Pour tout arranger, la Cour des Comptes vient de dénoncer dans un rapport les dérives de la recherche privée vers qui vont toutes les préférences de Sarko. Ses magistrats se sont inquiétés de l’emploi de deux milliards de « crédit impôt recherche« . Bilan :

  1. Cette fleur fiscale a nettement plus profité aux grandes entreprises installées qu’aux petites boîtes audacieuses style start-up.
  2. Elle a parfois fait le bonheur de secteurs hautement imaginatifs comme les assurances ou la banque…. Qui s’y entendent en trouvailles constructives : titrisation des pertes, bonus déguisés, subprimes, etc.
  3. Enfin, un tiers des bénéficiaires de ces avantages restent à ce jour, selon la Cour, parfaitement introuvables ! Autrement dit, la distribution  de cette aide massive ne s’accompagne d’aucun contrôle sérieux. Démêler ce sac de noeuds fiscal va nécessiter une investigation serrée.

Et on dit que Sarko ne favorise pas la recherche  !

Le Canard Enchaîné du 18 novembre 2009

10
Nov
09

LES INFOS QUI N’EMPÊCHENT PAS LE MONDE DE TOURNER


D’EMILE AUX BERLINGOTS
Le nom d’Emile Zola va être retiré du  fronton d’une crèche de Carpentras (Vaucluse) et remplacé par « Petits Berlingots ».
Pourquoi cette dégradation ?  Selon « Le Figaro » qui rapporte l’histoire, le « misérabilisme » attaché au nom de l’écrivain « démoraliserait » le personnel, les parents et les bébés.
La décision fut prise, le 15 septembre, en conseil municipal.
Contacté par  « Le Canard », un adjoint de Francis Adolphe, le maire socialiste de la ville, tient à préciser  : « le terme démoralisation est un peu fort. Simplement, le personnel et les parents ne se sentaient pas à l’aise avec l’image de Zola, qui évoque le déterminisme social ou l’enfance à la Zola. Cela fait vingt ans qu’ils le réclament ».
C’est vrai, quoi, il est d’un déprimant, ce Zola ! D’ici à ce que le cas fasse école et qu’on débaptise les lugubres établissements Victor-Hugo, Jean-Moulin, Robert-Desnos pour les affubler de patronymes plus brillants !
Allez, au hasard, pourquoi pas une « crèche Jean Sarkozy »  ?

TOUTE TONTE BUE
Enfin une enquête utile ! les chercheurs suisses ont étudié les oreilles des moutons pour comprendre leur état émotionnel. Conclusion (« L Hebdo, 22/10)  : « un mouton heureux porte ses oreilles à angle droit, un mouton stressé les agite sans discontinuer, alors qu’un mouton caressé ne bronche quasiment pas. »
Prochaine étude : les oreilles de Polanski.

HORTEFEUX DE L’HUMOUR
Depuis la fine blague du ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux sur les Arabes qui, on n’a rien compris, étaient en fait des « Auvergnats », les flics qui patrouillent dans les Yvelines ou dans l’Essone « ne signalent plus les suspects d’origine maghrébine ou africaine que de cette façon » nous apprend  « Le Monde » (23/10) : « deux individus de type auvergnat à bord d’un véhicule immatriculé…. »
Et, s’ils s’enfuient, on leur met la potée  ?

EMBERLSUCONÉ
Quel grand homme d’Etat européen a pondu les admirables pensées suivantes :
« Ils ont fait un test sur moi, sur mes fonctionnalités cérébrales et physiques, et ils ont décidé que je suis un miracle qui marche. »
« Mon cerveau avance à une vitesse supérieure à celle des mots. »
« je gagne toujours. Je suis condamné à vaincre. »
« je passerai à l’histoire, préparez le monument. »

« Seul Napoléon  a fait plus. »

Berlusconi, bien sûr ! Ceux qui ont répondu Sarkozy ont faux. D’ailleurs, Berlu le dit lui-même….
« Il n’y a pas de « modèle Sarkozy ». C’est moi son modèle. Il m’a copié. Ce n’est pas un hasard si c’est moi qu’il a appelé le premier après avoir gagné les élections. »
Il est vrai que, question auto-satisfaction béate, on se demande lequel enfonce l’autre !

KILOS SUPERFLUS
La télé danoise a organisé une émission de téléréalité originale : le concours de la ville  qui maigrira le plus (« Le Parisien », 31/10). Les habitants sont pesés, les obèses s’engagent à maigrir pour faire gagner leur village et tout le monde se met au régime. Objectif de la commune d’Ebeltfot : perdre trois tonnes en une semaine !
Hors concours : les villages africains.

« MEIN KAMPF »
« Mein Kampf » en bande dessinée, Hitler n’a pas eu le temps d’en rêver, un éditeur japonais de mangas l’a fait. « Wago Taso », c’est le titre en japonais, s’est déjà vendu à 45.000 exemplaires selon l’éditeur East Press, cité par « Libération » (29/10), qui précise que « la BD reste fidèle au contenu antisémite du livre. »
Il n’aurait plus manqué que la forte pensée d’Hitler soit édulcorée.

« LE CANARD ENCHAÎNÉ »



08
Nov
09

NOTRE BELLE GÉNÉRATION VIRTUELLE

Est-ce que ça va fonctionner ?????
05
Nov
09

UN PEU D’HUMOUR …..

Dans un avion de ligne, le commandement de bord s’adresse à ses passagers ….

« Ici le comandant qui vous parle. Nous perdons de l’altitude et nous n’aurons pas assez de carburant pour atteindre notre destination. Je décide donc d’ouvrir la soute à bagages ».

L’avion regagne de l’altitude, mais cela est de courte durée. Une demi-heure plus tard, la voix du commandant se fait à nouveau entendre dans les hauts parleurs ….

« C’est à nouveau le commandant qui vous parle. Hélas, nous perdons encore de l’altitude et nous ne pourrons pas atteindre notre destination. Il nous faut malheureusement jeter quelques passagers hors de l’avion ! C’est la seule solution et nous allons l’appliquer d’une manière honnête et démocratique : nous allons utiliser l’alphabet….

Commençons par la lettre A. Y a-t-il des Africains et des Antillais à bord ? »

Personne ne répond.

« Y a-t-il  des Black ? »

Toujours pas de réponse.

« Y a-t-il des gens de Couleur ? »

Toujours pas de réponse.

Mais, à l’arrière de l’avion, un petit garçon dit à son père :

– « Papa, tu m’as toujours dit qu’il fallait être honnête : tu es Africain et maman est Antillaise, nous sommes donc Black et aussi gens de Couleur.

– Oui mon fils, c’est vrai… mais aujourd’hui, nous sommes des Nègres et s’il le faut, nous serons même des Zoulous….. »

n 052

Cannelle et Lola dans l'avion qui nous ramenait d'Israël (août 2007)




novembre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories